Les éphémères, un roman-photo marseillais

Marseille 2016. Du haut de Notre-Dame de la Garde, un homme vêtu de rouge scrute l’horizon. Que cherche-t-il dans le ciel lointain ? On l’observe qui mesure, inspecte, règle de mystérieux appareils, teste l’air. Alentour, dans la ville, l’angoisse est palpable. La couleur du ciel est étrange, la forme des nuages inhabituelle… Ainsi commence le récit du grand projet de roman-photo marseillais réalisé en 2016 par quelque 145 habitants de Marseille, petits et grands. Ce projet collectif porté par l’association Oh les beaux jours ! et réalisé par Sylvain Prudhomme (écrivain), Jean-Pierre Vallorani (photographe) et moi-même circule dans différents quartiers de la ville, en mêlant texte et images dans une forme qui réhabilite le genre du roman-photo. Il a été réalisé en partenariat avec l’Acelem, le café associatif l’Ecomotive, le collège Henri Wallon, les centres sociaux La Rouguière et Mer et Colline, et l’association Mot à mot (Belle de mai).
Une publication à retrouver sur :

https://fr.calameo.com/read/005395287f546fd8dcd62